REJOIGNEZ NOUS

lectures : 361

soutiens : 1

Trop de stock de CO2 dans l'atmosphère

Le réchauffement climatique est fondamentalement une question de stock de CO2 dans l'atmosphère. Aussi moins que le flux annuel d'émission de CO2 c'est la quantité de CO2 rejetés que l'atmosphère peut encore supporter qui importe.

Ainsi pour rester en deçà d'une hausse de +1,5°C nous disposons en quelque sorte d'un droit à polluer de 500 gigatonnes de CO2 selon l'estimation des scientifiques. Et pour rester en deçà de +2°C notre latitude est de 1150 gigatonnes.

Or nous avons émis en 2022 46,1 gigatonnes au niveau mondial. A ce rythme il nous reste donc moins de 11 ans de droits. Que nous pouvons utiliser pour réduire réduire années après années nos émissions jusqu'à ne plus en émettre. La courbe de décroissance préconisée par le GIEC est une baisse progressive de -45% d'ici à 2030, puis une extinction progressive de nos émissions pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

Cependant nous ne prenons pas le chemin de la baisse puisque entre 2005 et 2020, les émissions mondiales de GES ont augmenté de 18,2 %, passant de 39 gigatonnes à 46,1 gitonnes d'équivalent CO2. Et pour 2023 les estimation sont un accroissement supplémentaire de 1%.

Bref plus nous tardons à amorcer la baisse, plus rude sera la pente décroissante à entreprendre ensuite. Nous sommes dans la position de l'enfant qui ayant peur de plonger continue de monter à l'échelle, rendant le plongeon de plus en plus vertigineux.

Ou pour prendre un autre exemple : nous avons devant nous une baignoire qui est proche de son débordement et nous ouvrons d'avantage les robinets !!!

Partager