REJOIGNEZ NOUS

lectures : 395

soutiens : 2

impact du prix du CO2 sur celui de l'électricité

L'évolution du prix de la tonne de CO2 a une incidence directe sur le prix de l'électricité à court terme et sur la décarbonation de l'électricité à moyen et long terme.

En effet les niveaux de coût de production du Mwh d'électricité sont des ordres suivants :
Centrale charbon # 25€
Centrale à gaz # 40€
Centrale nucléaire(*) # 55€
Éoliennes # 65€
(*) actuellement en fonctionnement

De 2009 à 2018 le prix de la tonne de CO2 est faible entre 5 et 10€. Autrement dit les pollueurs peuvent polluer quasi gratuitement. Et les coûts complets sont proches de ceux de la seule production.

Toutes les sources d'électricité reçoivent le même signal prix alors qu'un Mwh produit au charbon émet 0,8 tonne de CO2 et qu'un Mwh produit au gaz émet 0,4 tonne de CO2. Pour le nucléaire et l'éolien les émissions de CO2 sont marginales.

Autant donc d'un point de vue économique se fournir auprès d'un producteur d'électricité au charbon. Les équations économiques encouragent à la pollution.

Depuis 2018, la menace du réchauffement climatique se faisant plus forte et l'échéance fatidique de 2030 se rapprochant le prix de la tonne de CO2 à commencé à augmenter pour atteindre un niveau de 25€.

Dès lors celui qui consomme un Mwh doit non seulement payer l'électricité produite mais également le coût de sa pollution. Cela modifie donc un peu les coûts complets :
Centrale charbon # 45€
Centrale à gaz # 50€
Centrale nucléaire # 55€
Éoliennes # 65€

On le voit dans ce schéma les écarts de prix se resserent et les avantages économiques deviennent moins prégnant. Le choix de son électricité devient moins un choix économiques qu'une volonté écologique ou non.

Début 2021 les prix de la tonne de CO2 continue d'augmenter pour atteindre une valeur médiane de 50€.
Dès lors les prix complets du Mwh évoluent ainsi :
Centrale charbon # 65€
Centrale à gaz # 60€
Centrale nucléaire # 55€
Éoliennes # 65€
Il n'y a dès lors plus aucun avantage à choisir une électricité carbonée. Il y aurait même un léger surcoût à polluer. Le signal prix devient donc un signal écologique.

Ces tous derniers mois, sous l'effet de l'emballement du réchauffement climatique et de la prise de conscience de l'urgence d'agir le prix de la tonne de CO2 s'envole à 75€.
Il en résulte des prix d'électricité très différents :
Centrale charbon # 85€
Centrale à gaz # 70€
Centrale nucléaire # 55€
Éoliennes # 65€
Polluer devient un handicap économique palpable.

Ceci a deux conséquences. La première immédiate est celle de la hausse du prix de l'électricité, ce d'autant plus que pour d'autres raisons Le prix du gaz augmente, surenchérissant encore le prix de l'électricité produite par du gaz.
En effet l'électricité disponible est celle du parc de production existant, or au niveau européen ce sont majoritairement des centrales au charbon ou des centrales au gaz. Or le marché de l'électricité et donc son prix est européen.
Mais cela a une seconde conséquence à moyen et long terme. Cela rend les centrales au charbon et au gaz moins attractives à construire. Ce qui devrait favoriser l'électricité décarbonée.
Ceci est une excellente nouvelle à deux titres. La première cela fera basculer à l'échelle européenne l'usage de l'électricité vers la neutralité carbone. La seconde le prix de l'électricité décarbonée ne dépendant pas des cours du carbone le prix de l'électricité va se trouver plafonné pour devenir progressivement une énergie écologique et économique



Partager