REJOIGNEZ NOUS

lectures : 442

soutiens : 1

JOE BIDEN signe le retour des USA dans l'accord de Paris

Joe BIDEN, comme il l'avait annoncé, a posé comme premier acte de sa Présidence la signature du décret par lequel les USA réintègrent l'accord de Paris.

Ceci devrait être effectif sous un mois, le 20 février 2021, fermant une courte page de moins de 4 mois. En effet la décision du D. Trump de se retirer avait pris effet le 4 novembre 2020.

"Nous allons combattre le changement climatique comme nous ne l'avons jamais fait jusqu'ici" a déclaré Joe BIDEN. Propos volontariste dont il faut lui donner acte, mais qui engagent peu les USA vu le peu fait jusqu'ici par eux.

A ce stade l'intention annoncée par les USA lors de la COP21 était de réduite les émissions de CO2 en 2025 de 26 à 28% par rapport à 2005. Ambition bien faible comparée par exemple à celle de l'Europe qui était de réduire de 40% en 2030 par rapport à 1990. Il est évident que plus la date de référence est ancienne, plus le gap à franchir, et donc l'ambition, est important.

Depuis l'Europe a décidé d'accélérer et a affiché une ambition de baisse de ses émissions de 55% en 2030 par rapport à 1990 et à atteindre la neutralité carbone en 2050. Et la Chine a dernièrement annoncé que si elle maintenait l'atteinte de son point culminant en 2030, elle s'engageait à atteindre la neutralité carbone en 2060.

Que feront les USA ? Nous ne tarderons pas à le savoir. Après l'échec de la COP25 de Madrid et le report de la COP26 qui devait se tenir en novembre 2020, tous les regard se tournent en 2021 vers Glasgow. Quels seront les nouveaux engagements des Etats ? Pour mémoire qui l'accord de Paris énonçait une ambition de contenir le réchauffement climatique en deçà de 2°C et si possible 1,5°C, les intentions réelles déclarées conduisaient à une hausse de 3,2°C.


Lire également : COP21 l'accord de Paris 

Lire également : Vous avez dit COP ? 

Partager