REJOIGNEZ NOUS

lectures : 409

soutiens : 1

Covid19 la Lune pour nous éclairer

Plus grosse de 7% et surtout plus brillante de 30% la Lune nous est apparue magnifique éclairant la nuit sombre. La raison : la Lune était hier soir au plus proche de la terre 357 000 km. Notre Lune est le fruit de la collision de notre Terre en formation voici 4,5 milliards d'années avec Théia qui s'enfonce dans la Terre et augmente sa taille, incline son axe ce qui crée les saisons, et forme avec les débris de la collision qui s'amassent la lune. C’est dire la longue histoire qui lie intimement la Terre et son satellite.

La lune éclairant notre nuit sombre, quelle métaphore de notre situation ! Depuis plusieurs mois la Terre tousse… Le Covid19 né aux confins de l’Orient, à Wuhan, s’est d’abord répandue dans la province du Hubei au Centre de la Chine, conduisant la Chine à confiner ses 60 millions d’habitants et à prendre des mesures drastiques à l’échelle de la nation pour que celui-ci ne se répande pas. Ce qui a visiblement fonctionné puisque sur les 3.333 morts déclarés à date 2.570 l’ont été dans la province du Hubei, témoignant du cantonnement principal de l’épidémie à sa région d’origine.

Les pays voisins ont rapidement pris la mesure de l’événement par des mesures rapides de distanciation sociale, de masques, de confinements sélectifs, de tests massifs. La Corée du sud à réussir à contenir ses décès à 200, le Japon à 93, Singapour à 6, Hong Kong à 4.

Les pays européens et américains, enfermés dans leurs certitudes et leur vision du monde occidentalo-centrée n’ont pas prêté, certains oui d’autres non, suffisamment attention à la menace que le Covid19 faisait peser sur les populations, oubliant qu’en quelques heures d’avion quiconque, et quiconque est nombreux en ces temps de mondialisation aéroportée, pouvait parcourir des milliers de kilomètres, transportant avec lui le Covid19. Ainsi ce sont 2 milliards d’humains qui sont désormais confinés et les principales économies de la planète mises sous cloche.

Sous cloche, au propre comme au figuré. Car ceux de nos dirigeants qui se prennent pour des soleils dopés à la monoculture ont été incapables d'anticipation ou de réaction dès les premiers temps, et peinent désormais à trouver des solutions. Le temps des comptes n'est pas venu car en pleine crise il ne peut y avoir de dissensions et ici n’est pas le lieu de les alimenter. Mais voyons au-delà de ce moment terrible. Car il est une certitude nous nous en sortirons. Dans quel état est une vraie question ? Pour vouloir faire quoi en est une autres.

Nous le disons et le répétons, c’est d’ailleurs au cœur même de notre raison d’être, inscrit dans les statuts de notre association : le temps nous est compté et cette urgence climatique n'est autre qu'une urgence humanité. Préserver la planète ne peut se concevoir indissociablement de la préservation de l’humanité et les moyens entrepris pour y remédier doivent intégrer les menaces de déséquilibres sociaux et sociétaux. Le réchauffement climatique n'est pas qu'affaire de température mais tout autant de problèmes sociaux, géopolitiques, économiques, sanitaires.

Nous allons surmonter cette crise. La première des questions sera comment le virus a-t-il pu se propager si vite et être actif jusqu'à nous confiner ? Non pas comment il est apparu, chaque année des virus apparaissent.  Non pas comment il s'est propagé ? En 2008, 1969, 1956 sans parler de 1919 et avant des épidémies se sont propagées. Mais pour quoi si vite et sans réaction ? A l'heure de la mondialisation les distances sont abolies. A l’heure de la crise environnementale la planète est une et indivisible. Mais à l'heure de la mondialisation chaque nation regarde à sa porte, est incapable de penser le monde dans sa globalité. Mais à l’heure de la crise environnementale les gouvernants sont incapables de voir et d’agir au-delà de leur mandat. Combien de pays ont-ils réagi à temps ? Ont-ils pris en compte les premières publications chinoises dès décembre ? Ont-ils anticipé une arrivée possible chez eux en réfléchissant dès décembre ou janvier aux mesures à prendre le cas échéant ? Nous le saurons après. Pourtant toute entreprise a un plan d'identification des risques revu régulièrement, pourquoi les Etats ne l'ont ils pas ou n'y ont pas intégré ce risque ?

Nous allons surmonter cette crise. La deuxième des questions sera sûrement plus globale. Nous venons d'affronter une crise qui a mis à genou nos organisations économiques et sociales. Et pourtant cette crise pour importante qu'elle soit est de bien moindre ampleur que celle de l'Urgence Climatique qui est devant nous pour laquelle nous avons 10 ans pour trouver des solutions avant que nous ne soyons pied au mur avec des conséquences autrement plus catastrophiques que ce que nous vivons aujourd'hui. La question qui nous sera posée, qui noud est posée est quel monde voulons nous construire ? Repartir dans le monde d'avant qui depuis des décennies nous mène dans le mur, ou bien inventer un autre monde.

C'est à ce grand défi que la lune superbe ce soir nous invitait à réfléchir en forçant sa luminosité pour doper notre envie de penser à demain.

Partager