REJOIGNEZ NOUS

lectures : 330

soutiens : 3

Auditions pour le defi Climat de l'Europe

Toutes les auditions des futures commissaires ne se finissent pas par un rejet. Ainsi Frans Timmermans a réussi son grand oral devant les parlementaires européens.

Pressenti pour devenir le 1er Vice-Président exécutif de la Commission européenne, et Commissaire au Climat, le néerlandais Frans Timmermans a donné des premiers éclairages sur le projet de loi Climat européenne qu’il entend présenter dès le premier trimestre de la mandature pour accentuer les efforts de l’Europe actuellement fixé à une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre avant 2030 (et nous ne sommes même pas en ligne sur cet objectif) et porter l’ambition collective européenne à une baisse de 55% en 2030 et une neutralité carbone en 2050.

Cela passera par une accélération de la décarbonisation des énergies. En restant technologiquement neutre, il a souligné que le gaz ne pouvait être qu’une solution transitoire avec pour finalité que les réseaux de gaz deviennent l’infrastructure de circulation de l’hydrogène. Il s’est prononcé pour un élargissement de l’assiette de la taxe carbone sur le marché intérieur et l’instauration d’une taxe carbone aux frontières de l’Europe.

L’audition de Kadri Simson, commissaire estonienne pressentie à l’énergie a reçu un accueil plus mitigé, son investiture ayant été validée à la majorité.  Elle ne s’est pas prononcée sur la hausse des paliers d’énergie renouvelable, préférant attendre fin de l’année prochaine pour ouvrir le sujet.

Virginijus Sinkevicius, commissaire lituanien pressenti à l’environnement et aux océans a convaincu les députés européens en se montrant déterminé à œuvrer pour un Green Deal européen renforcé. Il s’est prononcé pour un meilleur usage de la règlement « Reach » et la fixation d’un objectif « zéro pollution » air, eau et produits chimiques pour l’Europe. Il entend également prendre à bras le corps le sujet de l’économie circulaire.

Partager