REJOIGNEZ NOUS

lectures : 278

soutiens : 3

cet été offrez des vacances à votre tondeuse

Laisser sa tondeuse se reposer. Voici une action simple, à la portée de chacune et chacun d'entre nous pour agir à notre niveau pour l'eau, le sol, la biodiversité et in fine le climat.
Rappelons nous que quand il pleut sur un sol naturellement végétalisé 10% seulement des eaux filent directement à la rivière pour retourner aux océans, tandis que 20% de cette eau est retenue par les sols vivants et les nappes phréatiques pour alimenter durablement le bassin versant et indirectement la rivière. Surtout lorsque il pleut, 70% de cette eau est évaporée par la végétation, les arbres, les prairies. Elle est ainsi filtrée par ces mêmes plantes et participe localement au cycle du vivant. Elle irrigue et nourrit le biotope. 
Imaginez maintenant ce qui se passe sur la surface d'une zone bitumée comme dans les zones commerciales, les rues goudronnés, les terres desherbées ou les espaces privés de leur végétation arborée. L'eau de pluie part à la rivière et n'est plus filtrée par les végétaux. Les sols deviennent arides et les nappes phréatiques s'essoufflent.

De même prenez un sol sans herbe en été la température y avoisine les 50°C. Une pelouse tondue réduit la température de quelques degrés, une prairie libre préserve le sol de dix à vingt degrés, un espace végétalisé à couvert d'arbre maintient une ambiance tempérée. 

Enfin un terrain végétalisé non tondu et arboré est un réservoir merveilleux à biodiversité pour les insectes, pour les graminées et même pour certains petits mammifères. 

Le cycle de l'eau, de la vie, a besoin de végétaux vivants pour fonctionner. Terres, herbe, plantes et arbres forment un écosytème où chacun joue son rôle. Supprimer l'un, tondre l'autre, trop tailler d'autres encore... et c'est le biotope qui se trouve déséquilibré. Alors une bonne idée pour cet été... offrir des vacances à nos tondeuses. Nous y gagnerons en eau, en chaleur, en biodiversité... et le climat y gagnera.

Partager